Une ferme Agro-biologique dans le village de BISSANDEROU Province de Mouhoun au BURKINA-FASO

Les deux associations, ZAAMA FASO de droit français et WAAMA PLUS de droit Burkinabé se sont engagées dans la mise en place d'une ferme Agrobiologique dans le village de Bissandérou au Burkina Faso. L'objectif global visé est de créer une activité génératrice de revenus afin d'améliorer durablement les conditions de vie des habitants.

Le projet consiste à la réalisation d'une ferme agrobiologique d'une superficie de 7 hectares pour l'élevage de volailles et de porcins. Le terrain est déjà acquis et situé au bord d'une rivière.

Il sera nécessaire de creuser un puits de grand diamètre, de construire une maison de gardien, un bâtiment d'accueil et d'hébergement, un magasin et un bureau.

Les animaux seront parqués dans un enclos grillagé, avec des bâtiments pour les protéger contre les intempéries.

En plus de l'élevage, la ferme aura une activité maraîchère afin d'être le plus auto-suffisant possible.

Ce projet permettra à la population de Bissandérou d'avoir une activité rémunératrice afin de sortir de la pauvreté.

Les différentes étapes de réalisation de notre projet :

–              S'acquitté des taxes de jouissance du terrain (un bureau d'experte topographe).

–              La clôture du terrain afin de préserver et ainsi développer la biodiversité.

–              Le fonçage de deux puits à grand diamètre pour l’alimentation en eau potable.

–              Réalisation d’enclos grillage et des boxes pour l'élevage de petits ruminants, de volailles et de porcins.

–              Construction de la maison du gardien avec sa famille pour une surveillance permanente du site.

–              Construction d’un bâtiment pour l'installation des espaces suivant : accueil et bureau.

–              Construction d'un magasin d'stockage et la vente des produits de la ferme

–              Construction d'un bâtiment pour l'hébergement des personnes extérieures au village (partenaires, visiteurs, formateurs, élèves etc.)

Contexte

Pays et zone d'intervention : Le village de Bissandérou (BURKINA-FASO), est un village de brousse de plus de 2000 habitants, situé à 60km de Koudougou, la 3eme ville du Burkina Faso. Peuplé d’agriculteurs et d’éleveurs, le village n’est pas alimenté en électricité et l’eau provient des puits. Les conditions de vie, bien qu’elles s’améliorent lentement, restent précaires. 50% de la population à moins de 15 ans. Les principales ethnies sont les Nounis, les Mossis et les Peuls. Chaque ethnie parle son propre dialecte et s’organise autour d’un chef d’ethnie. Le chef du village permet de fédérer la population. L'économie de Bissandérou repose sur l'agriculture et l ‘élevage. On y trouve tout de même quelques infrastructures : un marché, une école, un centre d’hébergement des voyageurs (2006), depuis peu, un dispensaire (2014), … et même une antenne de diffusion de télécommunications mobiles (2016) ! La piste vient d’être goudronnée ce qui facilite l’accès depuis Koudougou.

 

Le village est organisé en quartiers, selon les affinités ethniques. La plupart des habitats sont réalisés en terre et toit de paille. Certains Peuls vivent encore de façon traditionnelle, c’est-à-dire dans des huttes en paille, coutume du temps où les Peuls étaient nomades. Il n’y a pas l’électricité au village et encore moins l’eau courante. Les femmes vont chercher l’eau au puits le plus proche, parfois à plus d’un kilomètre. L’architecture est différente selon les ethnies, mais on retrouve toujours le même schéma : une cour protégée par des murets, à l’intérieur de laquelle on trouve la case de l’homme, une case par femme, mais aussi des greniers à mil (petites huttes surélevées pour conserver le grain). Les cases sont exiguës. Chaque femme cuisine dans sa case, dans des poteries posées au sol. Les aliments sont cuits sur un feu de bois. Le jour, les nattes sont relevées contre un mur. Le soir, elles sont mises au sol pour dormir avec les enfants.

Publics concernés

Les bénéficiaires de ce projet sont les femmes vivant seule avec leurs enfants, les familles en difficulté, les jeunes généralement qui ne peuvent plus continuer les études ou ceux qui n'ont pas du tout eu la chance d'aller à l'école dû aux manques de moyens de la famille. De plus s'ajoutent les parents et plus particulièrement les femmes du village de Bissandérou. Nous estimons toucher plus de 100 jeunes de Koudougou de Bissandérou ainsi que les villages limitrophes à Bissandérou. 50 femmes grâce à leurs implications au niveau de l'élevage des porcs.

50 jeunes minimum au début du projet et pourra augmenter au fur et à mesurée qu'elle avancera

40 femmes grâce à leurs implications. Elles auront la chargée s'occuper de tout ce qui est gestion (nourriture, entretien, commercialisation et inventaire de cheptel)

20 hommes qui auront un rôle d'appui, de conseil au bon déroulement de la gestion humaine, apaiseront la pérennité du travail ainsi que les règles de vie mise en place par l'association

–     Quels impacts (effets à moyen et long terme) sont attendus sur ces bénéficiaires ?

–     Les bénéficiaires pour une bonne partie, sont la diaspora burkinabé de France qui ont pour souhait de préparer un retour aux sources enfin de contribué au développement de leurs pays.

–     Une autres partie des bénéficiaires sont les membres impliquer dans un projet humanitaire que nous valoriserons grâce aux media et aux repas solidaires que nous organiserons avec la présence des financeurs et partenaires dans la vienne.

 

–     L’impacte sur le projet c’est de mettre tout en œuvre pour qu’enfin toute une population puisse vivre dignement. Se soulager d’un poids, l’assistanat des personnes en difficulté en leurs apportant des idées de développement.

 

–     10 familles issues de la diaspora burkinabé

–     25 femmes donc les membres de l’association sensible à notre action.

10 jeunes pour leurs implication dans la démarche de la gestion de projet ainsi que sont environnement social et culturel.

Partenaires locaux

Association Socio-Culturelle WAAMA-PLUS de Koudougou (BURKINA FASO) – Sigle : ASCWP / Siège social : BP 436 Koudougou – Burkina-Faso. Secteur 8 de la commune de Koudougou, Province du Boulkiemdé, région du Centre-Ouest. Récépissé de déclaration d'existence : N° 2018-051MATD/RCOS/PBLK/HC-KDG/SG

Le Président : Fernand KOALA / Tel : +226 78 44 73 47 ou +226 76 73 71 03

Le coordinateur : Roland BATIONO / Tél : +226 75 42 05 28 ou +226 70739728

L'association « WAAMA-PLUS » a pour objectifs de Participer au développement socio-économique au BURKINA-FASO.

–    Il œuvrer pour la promotion de l'agriculture agrobiologique dans zone rurales,

–    Contribué à l'autonomie et le travail des femmes,

–    Œuvrer pour l’insertion et la formation socioprofessionnelle des jeunes,

–    Lutter contre la pauvreté sous toutes ses formes,

–    Promouvoir l'agriculture et l’élevage notamment de Bissandérou,

–    Participer à la protection de l’environnement et lutte contre les changements climatiques et surtout contribuer à la promotion de l'art et la culture burkinabé dans toute sa diversité.

Le groupement de jeunes et femmes de Bissandérou « SANA-DONE » mise en place en 2005 après une rencontre suivi d'une concertation. Dans le but d'initiation les familles plus particulièrement les jeunes et les femmes du village de Bissandérou à l'embouche villageoise en mettant en place une ferme agrobiologique.

L'association PAB-CI (Programme d'Alphabétisation des Burkinabé de la Côte d'Ivoire) et l'association BENEBNOOMA de Koudougou

Objectifs du projet

Lutter contre les fléaux sociaux dans la province de Mouhoun :

Lutter contre les fléaux sociaux auxquels sont confrontés les familles, particulièrement les femmes et la jeunesse du BURKINA-FASO (pauvreté, déscolarisation, et désespoir etc.).

Contribuer à freiner la désertification du village, grâce à la réalisation d'infrastructures capables de les encadrer, de leur apporter une seconde chance dans la vie et de contribuer au développement socio-culturel et économique du BURKINA-FASO.

Le Burkina-Faso, à l'instar des autres pays en développement, possède une population dont la jeunesse est la plus importante mais aussi la plus vulnérable.

Ces jeunes, qui pour la plupart sont désargentés, dû à la pauvreté de leurs parents, sont des laissés pour compte. Ce qui les pousse à quitter leur village.

Certains d'entre eux sont obligés d'exercer de petits métiers à la sauvette tirant l'essentiel de leurs revenus de subsistance des activités de la rue, d'autres par contre se retrouvent totalement oisifs et deviennent auteurs d'actes délictueux.

Le projet est de favoriser l'épanouissement des femmes, au sein des familles et des jeunes en difficulté en leur offrant un emploi.

L'objectif est de soutenir et favoriser les actions présentant l'amélioration des conditions de vie des populations de Bissandérou, province de Mouhoun, département de Tchériba au Burkina-Faso.

Activités

–  Volet technique : le recrutement de nouveaux acteurs, le choix du bureau appui-conseil pour la réalisation des modules d’apprentissage.

–  La clôture du terrain.

–  Plantation d’arbres afin que la nature puissent se reconstruire.

–  S'acquitté des taxes de jouissance grâce à un bureau d'experte topographe.

–  Le fonçage de puits à grand diamètre

–  L'élevage de volailles et de porcins

–  La construction d'une maison de gardien

–  La construction de bâtiments d'accueil et d'hébergement

–  La construction d'un magasin et d'un bureau

–  Un enclos pour l'élevage de petits ruminants (enclos en grillage)

–  Formation en agro-bio des membres

–  Mise en place d'une stratégie de distribution et de vente des produits de la ferme.

Résultats

–   L'objectif global visé est d'améliorer durablement les conditions de vie de la population, de proposer des produits de qualité afin d’améliorer la qualité de la consommation en aliments.

–   Crée une dynamique d’échanges entre jeunes par des rencontres culturel et artistique dans le village.

–   Augmenter les revenus de ses bénéficiaires ainsi que leurs formations en agriculture bio.

–   Une ferme pédagogique pour la protection de l'environnement et l'alimentation saine.

–   Irrigué une structure capable de développer une ferme agrobiologique et d'élevages à Bissandérou, province du Mouhoun région centre-ouest du BURKINA-FASO.

–   Un lieu de formation en agro-biologique pour toute personnes et plus particulièrement les femmes et les jeunes.

–   Vente des produits bio de la ferme à l’intérieur du village et à l’extérieur (ville limitrophe).

–   Embauche (emploi) de femmes et de jeunes pour développement de la ferme.

–   Exportation de produits de la ferme est envisagée pour la pérennisation de notre projet.

Projet En cours

Date de début : décembre 2022
Date de fin : janvier 2024

Pays d’intervention : Burkina Faso
Localité : Bissandérou
Secteur(s) d'intervention : Action sociale, Agriculture - Souveraineté alimentaire, Appui-Conseil-Formation, Croissance économique emploi, Culture, Énergie, Environnement, Tourisme

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 30000€
Financeur(s) régional(aux) : La région
Autre(s) financeur(s) : L'association ZAAMA-FASO

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET
ZAAMA FASO
ADHÉRENT

ZAAMA FASO (ZF)

37 rue Pierre de Coubertin, 86000 Poitiers

Site Web

Représentant : M. Robert KOALA (Président)

Développer un événement réunissant le monde associatif, de la musique, de la gastronomie et de l’artisanat "Festival ZAKA-AFRICA" à Poitiers. Organise des soirées afin de récolter des fonds pour le soutiens aux projets de développement de l’association « WAAMA-PLUS » au BURKINA-FASO, notamment le Centre de Formation Artistique et Culturel à Koudougou et la ferme Agro-Bio « SANA DONE » à Bissandérou.

SO Coopération

Nous travaillons à l’identification  de tous les acteurs qui sont engagés à l’international en Nouvelle-Aquitaine.

Nous vous informons  sur les dynamiques de votre territoire et sur vos besoins (appel à projets, événements, recherche financement, recrutement de bénévoles ou volontaires etc).

Nous vous accompagnons dans la construction de vos projets dans le cadre des Objectifs de Développement Durable

Nous sommes convaincus que la dynamique de réseau est un excellent moyen de répondre à vos besoins et demandes à travers des différents échanges thématiques

Informations pratiques

Bordeaux
Estuaire Coworking
4 rue Poquelin Molière
33 000 Bordeaux

​Poitiers
Bâtiment B3, Pôle des Éco-Industries
3 rue Raoul Follereau
86 000 Poitiers
05 49 55 50 46

E-mail : contact@socooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Préfète de la Région Nouvelle Aquitaine
Région Nouvelle Aquitaine
Agence Française de Développement
Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Territoire
Eau Grand Sud-Ouest
Agende de l'eau Loire-Bretagne
Poitiers
Fond pour le Développement de la Vie Associative