Comerbio, renforcement de la production agricole biologique et de sa diffusion au Sénégal

Le projet consiste à former des groupements de producteurs à des pratiques plus respectueuses de l’environnement. L’accompagnement a lieu successivement dans 3 sites aux alentours du village de Ndem, à Thiakhar, à Darou Ndimb et à Bambey. L’expérience de chaque site venant en appui des autres.

Dans le centre du Sénégal, Ndem est un village qui a pu relancer l’activité économique grâce à une coopérative artisanale. Cette dynamique a permis de relancer en parallèle des activités agricoles écologiques en développant un nouveau savoir-faire et de nouveaux équipements. Pour valoriser cette production, une unité de transformation nommée Barkelou a été créée pour valoriser ces récoltes en confitures, tisanes et huiles destinées à l’alimentation et à la cosmétique.

Il s’agit de regrouper les cultures de la zone après les avoir achetées directement chez les producteurs pour les transformer en produit à plus forte valeur ajoutée. Une équipe d’acheteurs est organisée pour acquérir à un prix équitable céréales, fruits, légumes et céréales. Le projet compte financer l’achat d’un fourgon pour collecter les différentes productions et assurer la livraison des produits fabriqués.

Un nouveau bâtiment a été construit pour servir de centrale de stockage et de diffusion des produits. Il permet de regrouper les productions environnantes et de les conserver dans de bonnes conditions. La centrale fournira directement la population locale grâce à des prix et un conditionnement adaptés selon les types d’acheteurs (boutiques traditionnelles de villages, restaurants universitaires de Bambey…).

 

Contexte

Le projet est situé dans la zone sahélienne au centre du Sénégal, une zone aride et en proie à l’exode rurale du fait du changement climatique et des sols épuisés par la monoculture de l’arachide et du mil. La coopérative des villageois de Ndem a été fondée en 1984 pour lutter contre cet exode rural en s’appuyant sur l’artisanat textile principalement comme levier de développement.

Outre le fait de pourvoir des emplois à près de 360 personnes, cette dynamique et les revenus dégagés ont permis d’investir dans des infrastructures collectives pour offrir un accès aux soins et à l’éducation mais cet élan s’est vue affecté par la fermeture récente des frontières. La crise sanitaire a fragiliser le modèle économique de la coopérative reposant essentiellement sur la vente dans des zones touristiques au Sénégal et sur les exportations à l’international.

Toutefois, l’agriculture a pu se diversifier en parallèle grâce à un accès à l’eau amélioré avec la construction de deux châteaux d’eau au village, distribuant l’eau à une vingtaine de villages aux alentours. Le développement des activités agricoles s’est montré crucial avec l’objectif final d’assurer une souveraineté alimentaire et une indépendance financière.

La construction récente d’une autoroute reliant Dakar à Touba-Mbacké, la troisième ville économique au Sénégal, a permis de désenclaver ce village. Deux heures suffisent pour relier Dakar, une heure pour relier Touba-Mbacké, divisant par 4 les durées de trajets d’avant la construction de cet axe routier. La route menant à Bambey, la ville la plus proche située à 12 km est en cours d’être goudronnée. Cette ville est attractive grâce à un pôle universitaire important en plus de son bassin de population important. Ces moyens de communication terrestre favorisent la création d’activités génératrices de revenus en rapprochant le village des pôles économiques du pays.

Le Sénégal s’engage ainsi dans une politique de soutien à l’agriculture en zone rurale pour lutter contre la malnutrition et encourager le développement économique en zone rurale.

Un programme similaire au projet est développé dans la région de Diourbel et Fatik par Agrisud, une ONG française. Une coopération avec le village de Babagarage situé à 15km au nord de Ndem a permis des échanges de techniques, de semences et de plants entre les différentes aires de production. Ce projet s’inscrit dans cette dynamique en apportant une organisation manquante entre la production et la distribution des produits agricoles locaux.

Des programmes de soutien avec la coopération allemande et la Nouvelle Aquitaine ont été menés au village de Ndem pour améliorer les pratiques de production et diversifier les cultures. Le projet est le fruit du diagnostic de ces programmes pour répondre au besoin de conservation des productions agricoles et de favoriser leur valorisation puis leur diffusion.

Publics concernés

– Les 20 agriculteurs de la communauté de villages autour de Ndem

– Les 20 agricultrices de la communauté de villages de Thiakar, à 15 km de Ndem (5 villages)

– Les 20 agricultrices de Darou Ndimb, à 10 km de Ndem

– Les 40 agricultrices de Bambey, à 12 km de Ndem

– Les 30 femmes des groupes de femmes qui achètent les récoltes auprès des paysans pour la revente sur les marchés

– Les 25 femmes de l’unité de transformation des productions agricoles Barkelou à Ndem

 

Partenaires locaux

  • Coopérative Rurale Maam Samba

Moussa Diack, directeur de la centrale

+221 77 973 57 41- lalaissa@hotmail.com

  • Barkelou

Fallou Mbow, directeur de l’unité de transformation

+221 77 599 22 22 – maisonbarkelou@gmail.com

 

  • ONG des Villageois de Ndem

Sérigne Babacar Mbow

+221 77 744 57 24 – ong@ndem.info

  • GIE de Thiakhar

Alioune Diouf , président du GIE

+221 77 871 04 63

Objectifs du projet

  • Permettre un meilleur accès à une alimentation de qualité
  • Améliorer la qualité des sols
  • Développer des activités génératrices de revenus aux femmes en zone rurale
  • Les jeunes néo-aquitains découvrent des acteurs du changement pour un développement durable en France et à l’étranger

Activités

  • Formation à l’agriculture permaculturelle et à la diversification des cultures produites sur 3 sites différents
  • Achat d’un véhicule pour assurer la collecte des productions et la distribution des produits finis. Achat des récoltes par le réseau de femmes
  • Vente des récoltes sur les marchés par les agricultrices directement ou par des femmes en charge des ventes
  • Transformation du mil en couscous et dérivés, transformation des plantes aromatiques en tisanes et huiles. Achat de matériel pour améliorer et développer la transformation du mil
  • Actions pédagogiques en milieu scolaire et en centre de loisirs d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale

Résultats

  • Les groupements de femmes cultivent de nouveaux produits et sont autonomes pour le traitement des cultures
  • Les agriculteurs écoulent leurs récoltes à des tarifs garantis et équitables, les acheteuses trouvent une source de revenu complémentaire
  • La population accède à des denrées locales et de qualité à des tarifs maitrisés et abordables
  • L’approvisionnement centralisé sur un même site facilite la fabrication de produits à forte valeur ajoutée créant des emplois locaux

Projet En cours

Date de début : janvier 2022
Date de fin : janvier 2025

Pays d’intervention : Sénégal
Localité : Ndem, Sénégal
Secteur(s) d'intervention : Agriculture - Souveraineté alimentaire, Croissance économique emploi, Eau - Assainissement, Éducation à la citoyenneté mondiale, Égalité H-F, Environnement

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 97 217 €
Financeur(s) régional(aux) : La région
Autre(s) financeur(s) : Fondation Luciole, CFSI

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET

Ambitious Freak Association (A freak A)

11 allée Glain, 64100 Bayonne

Site Web

Représentant : Mme Laetitia Cartier (Présidente)

A-freak-A travaille avec des coopératives et des associations qui sont implantées dans des zones enclavées d'Afrique dont l'activité est créatrice d'emplois et de plus-value sociale. Ces structures permettent de rétablir la dignité des travailleurs en valorisant les techniques traditionnelles artisanales tout en leur permettant d'évoluer pour mieux perdurer. L'expérience des uns sert à améliorer les pratiques des autres par des échanges dont nous nous faisons le lien.

SO Coopération

Nous travaillons à l’identification  de tous les acteurs qui sont engagés à l’international en Nouvelle-Aquitaine.

Nous vous informons  sur les dynamiques de votre territoire et sur vos besoins (appel à projets, événements, recherche financement, recrutement de bénévoles ou volontaires etc).

Nous vous accompagnons dans la construction de vos projets dans le cadre des Objectifs de Développement Durable

Nous sommes convaincus que la dynamique de réseau est un excellent moyen de répondre à vos besoins et demandes à travers des différents échanges thématiques

Informations pratiques

Bordeaux
Estuaire Coworking
4 rue Poquelin Molière
33 000 Bordeaux

​Poitiers
Bâtiment B3, Pôle des Éco-Industries
3 rue Raoul Follereau
86 000 Poitiers
05 49 55 50 46

E-mail : contact@socooperation.org

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Préfète de la Région Nouvelle Aquitaine
Région Nouvelle Aquitaine
Agence Française de Développement
Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Territoire
Eau Grand Sud-Ouest
Agende de l'eau Loire-Bretagne
Poitiers
Fond pour le Développement de la Vie Associative